La vie des abeilles

Sur:

L'abeille, insecte social

La fourmi est un insecte social, comme l'abeille, mais à l'inverse de celle-ci la fourmi se voit attribuer dès sa naissance une fonction précise, bien définie, qu’elle exécutera toute sa vie à l'exclusion de tout autre.

L'abeille, au contraire, assume successivement pendant son existence, environ 45 jours, toutes les tâches qui sont utiles au bon fonctionnement de la colonie à laquelle elle appartient. L'activité de l'abeille change sans arrêt. Au fur et à mesure que les jours passent, des transformations physiologiques nécessaires s'opèrent en elle. Son organisme se modifie de façon à s'adapter à l'activité spécifique qu'elle doit entreprendre à tel et tel moment de son existence. En vieillissant, les glandes de l'abeille se développent puis dégénèrent successivement.

Rien n'étant laissé au hasard au sein de cette merveilleuse horloge anatomique sensible à une chronobiologie subtile, le comportement de l'abeille étant soumis à un rituel commandé par ses sécrétions internes.
Dans la ruche, le travail est donc réparti en fonction de l'âge des abeilles. Il y a deux périodes. Pendant les trois premières semaines de sa vie, l'abeille reste confinée à la ruche où elle accomplit successivement plusieurs tâches. À partir du 22e jour elle quitte la ruche pour butiner et ramener les éléments dont la colonie a besoin : nectar, pollen, propolis.

Nous allons donc respecter strictement la chronologie de ces différentes activités. Suivons une abeille, de sa naissance à sa mort.

La suite c'est par ici : partie 1 : la vie des abeilles

abeille

Mots clés: abeille ruche apiculture